Tout savoir sur le métier de facialiste

Le métier de facialiste est généralement considéré comme un flou artistique. Cependant, il s’agit d’un métier passionnant et impressionnant avec ces diverses techniques de travail. Il est de plus en plus en vogue ces dernières années. Que devez-vous savoir sur ce métier ?

Qu’est-ce que le métier de facialiste ?

Le métier de facialiste est un terme utilisé pour désigner le spécialiste du massage facial. Il s’agit du professionnel expert dans les soins du visage. Ce professionnel maîtrise et met en application des techniques de massage naturelles sans produit cosmétique ou procédé chimique. Son objectif est de garantir le bon état de la peau au niveau du visage.

Le facialiste vise par exemple l’atténuation des rides de la peau et la lutte contre le vieillissement avec ses techniques. Ces dernières sont diverses et ne conviennent pas à tout le monde. Le facialiste est donc amené à utiliser les techniques de soin idéales selon son client. Il lui revient d’ailleurs de les identifier.

Quelle est la clientèle cible des facialistes ?

Le métier de facialiste vise un public assez large. En effet, les soins de visage sont recommandés dès le plus jeune âge. Cependant, les facialistes travaillent très souvent pour les hommes et les femmes âgés de plus de 40 ans. Généralement, ces derniers recherchent un effet lifté afin de réduire les premiers signes de l’âge et les ridules. Ceci représente l’une des principales missions du facialiste.

Quels sont les prérequis nécessaires pour être facialiste ?

Le métier de facialiste nécessite quelques connaissances pratiques afin de maîtriser les enjeux des soins de visage. Elles s’acquièrent à travers une bonne formation facialiste. Voici ces connaissances.

Des connaissances pratiques en réflexologie

La réflexologie consiste à stimuler certains points précis situés du visage. Ainsi, elle permet aux organes de bien fonctionner et de retrouver leur vitalité. Les facialistes l’utilisent pour comprendre l’individualité anatomique et émotionnelle. Elle leur permet même de comprendre des maux de peau. Elle permet aussi d’assurer une bonne circulation sanguine.

Des connaissances pratiques en diététique

Les maux de peau peuvent parfois provenir d’un souci lié à l’alimentation. De ce fait, la diététique est nécessaire pour accompagner les clients dans leur alimentation en tant que facialiste. L’objectif sera de conseiller les clients sur les aliments à consommer et ceux à éviter puis de favoriser la circulation de la lymphe.

Une expertise en beauté

Une expertise en beauté est souvent la base pour exercer le métier de facialiste. Ce métier découle de l’esthétique. Il faut donc avoir des notions de base et des notions pratiques sur les soins de beauté et surtout les soins du visage.

Quelles formations suivre pour exercer le métier de facialiste ?

Plusieurs formations permettent d’accéder au titre de facialiste. Elles concernent les techniques de massage naturelles. Elles sont le plus souvent proposées par des instituts de formation en beauté. Il y a également des formations en ligne.

Par ailleurs, il est possible de se former par le biais de l’expérience et de l’apprentissage auprès des experts du domaine, notamment des japonais. En effet, certaines techniques de massage utilisées par les facialistes sont en fait des connaissances transmises de mère en fille dans la culture japonaise.